Les danseurs Intore, une expression spectaculaire de la culture rwandaise

Lorsqu’on visite le Rwanda, on doit absolument assister à une prestation de danses traditionnelles. La danse, avec la musique et la poésie, constituent une expression remarquable de la culture rwandaise. À l’intérieur de ces manifestations artistiques, on trouve des éléments d’identité et de socialisation qui sont transmis oralement. Les danses rwandaises sont toujours collectives et très expressives.

Le Rwanda a été une monarchie pendant plus de quatre siècles, c’est pourquoi les danses traditionnelles rwandaises représentent différentes activités menées à la Cour Royale et dans ses environs. Il y a quatre types de danse:

UMUHAMIRIZO (OU INTORE) : cette danse armée, de groupe, reproduit certaines scènes de combats et de batailles. À son apparition, elle faisait partie des disciplines auxquelles étaient tenus les pages royaux dans leur formation guerrière et civile. Elle était destinée aux jeunes hommes qui voulaient développer leurs qualités de guerriers (Intore – les élus). Ils devaient démontrer leur agilité, leur force et leur sang-froid. Ils portaient des insignes royaux qui évoquaient le lion. Aujourd’hui, cette danse est interprétée par huit danseurs et présente le retour des guerriers triomphants;

UMUSHAGIRIRO/Umushayayo : cette danse était réservée aux femmes. D’un tempo lent et à pas glissés, elle insiste sur l’élégance des gestes et l’exhibition du corps. Elle célébrait le mouvement de plusieurs animaux qui sont respectés au Rwanda tels que les éléphants et les gazelles, mais surtout l’animal le plus vénéré, la vache;

UKURAMBAGIZA : cette danse unissait les hommes et les femmes dans un ballet de séduction. C’est une danse nuptiale qu’on appelle aussi "la danse des fiancés."

LES BATTEURS DE TAMBOURS ROYAUX : au nombre de treize, ils sont le symbole traditionnel du pouvoir royal. Ces tambours étaient utilisés à la fois pour annoncer la présence du Roi et pour communiquer avec ses sujets et ses alliés.

Le Ballet National du Rwanda URUKEREREZA a été créé en 1974 afin de promouvoir, de conserver et de préserver la culture rwandaise par des chansons et des danses. En 1958, lors de l’Exposition Universelle à Bruxelles, la danse traditionnelle rwandaise est devenue mondialement connue. Jusqu’en 1994, Urukerereza a voyagé partout dans le monde et a reçu des acclamations internationales considérables, en particulier en Europe et en Amérique du Nord. Cependant, au cours des événements horribles qu’a connus le Rwanda en 1994, la plupart des danseurs, des chanteurs et tambourinaires ont péri.

Aujourd’hui, le Ballet National du Rwanda a été reconstitué et performe à travers le monde. Au cours des 10 dernières années, il a remporté plusieurs prix dont :

  • 1995 : 1er trophée Mondial au Festival de Majorque en Espagne
  • 1996 : 1ère distinction au Festival de MAATAF en Israël
  • 1996 : 1ère distinction au Festival Panafricain de la Musique de Brazzaville
  • 1997 : 1ère distinction au Festival de MAATAF en Israël
  • 2005 : 1er prix au Festival de Majorque en Espagne
  • 2006 : 1er trophée Mondial TEMPLE D’OR au Festival à Agrigento

Les danses traditionnelles rwandaises sont toujours captivantes et d’une grande beauté. Les danseurs Intore, torse nu, la poitrine bombée, l’arme en main, simulent le combat, la fierté de vaincre, d’être un homme et l’ivresse de la victoire. Voici une citation qui exprime bien toute l’intensité de cette danse virile, à la limite érotique.

« Prunelles ardentes, bouches ouvertes et dents serrées, éblouissantes, sursauts de carnassiers, déhanchements à faire pâlir une gitane jalouse, ondulations des muscles, pieds tapageurs, grelots des chevilles, halètement farouche et sombre des grands tambours, torsions des corps luisants et nus, sauf une peau d’antilope, balancement des coiffures de longs poils blancs, visages hardis, saccades rythmiques, précision magistrale, grâce et vigueur, jeunesse frénétique et pourtant maîtresse d’elle-même…Quel spectacle unique et inoubliable! »

Auteur anonyme, texte issu des archives de Pierre-Joseph Olbrechts

Pour voir d’autres photos de danseurs Intore, cliquez ici

About these ads
Catégories : Histoire, culture et religion au Rwanda | Tags: , , , , , , , , , , | 3 Commentaires

Navigation des articles

3 réflexions sur “Les danseurs Intore, une expression spectaculaire de la culture rwandaise

  1. LR

    Superbes les photos, la lumière est magnifiue

  2. Bibiane

    Vraiment très beaux ces danseurs!!!!!!! Article bien documenté, magnifiques photos, comme toujours. Si je continue à lire tes articles sur le Rwanda… je vais finir par en savoir plus long sur les us et coutumes de ce pays que sur les us et coutumes de mon propre pays, le Canada!!!!!!!!! Au fond c’est pas grave, c’est même plutôt utile, parce que quand je vais aller au Rwanda je ne me sentirai pas trop dépaysée!!!!!!!!! Par ailleurs, ça m’attriste toujours de constater les ravages du génocide dont a été victime ce si beau pays, mais c’est une réalité qu’il ne faut pas occulter, et ta façon de nous la rappeler n’est jamais sensasionnaliste. Bravo d’être capable de regarder en face -et de nous le montrer – autant ce qui fait la grandeur et la richesse du pays aux mille collines que ses erreurs de parcours. Nous on a quand même aussi "un peu" le sang de Indiens sur la conscience collective….

  3. Pingback: 15 mois au pays des mille collines: Bilan du INZU Lodge « INZU Lodge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com. Thème Adventure Journal.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 134 autres abonnés

%d bloggers like this: