Une année au pays des mille collines: bilan du INZU Lodge

Déjà une année que j’ai déposé mes valises dans ce pays fabuleux. Lorsque je regarde en arrière et que je fais le bilan de cette année remplie d’émotions, je suis à la fois impressionnée et heureuse de tout le chemin parcouru. Voici un aperçu de cette année haute en couleurs.

Visas, certificats et autres procédures administratives

Afin de me remémorer de « bons » moments, j’ai répertorié tous les documents que j’ai obtenus cette année. Malgré tout, il manque toujours le certificat de location du terrain qui me sera attribué par le National Land Center. En ce moment, je fais des démarches pour avoir un papier qui me permettra de circuler en République Démocratique du Congo (RDC). Je n’ai jamais mis les pieds en RDC. Alors, dès que j’aurai cette autorisation, j’irai visiter Goma, la ville voisine de Gisenyi.

Voici la liste des papiers accumulés en 2011 (dont certains m’ont donné bien des sueurs !!!)

  • Visa de touriste
  • Visa temporaire
  • Visa temporaire # 2
  • Visa business
  • Certificat de la police rwandaise
  • Empreintes digitales
  • Attestation de célibat
  • Certificat de la police canadienne
  • Certificat du REMA
  • Autorisation de bâtir
  • Lettre de soutien du projet par le Rwanda Developement Board (RDB)
  • Fiche cadastrale
  • Numérotation de la parcelle par le National Land Center
  • Contrat de vente des deux terrains
  • Enregistrement des terrains au Umudugudu
  • Enregistrement des terrains à la cellule
  • Enregistrement des terrains au National Land Center
  • Certificat d’investisseur (RDB)
  • Enregistrement et obtention du « certificat of domestic company » du INZU Lodge
  • Carte de résident (green card)

4 dots, 3 mariages et un enterrement

L’année a été riche en célébrations nuptiales. Ces cérémonies sont toujours très intéressantes au niveau culturel, car on a la possibilité d’assister à des représentations de danses traditionnelles et de voir les Rwandais parés de leurs plus beaux atours. Pour en savoir davantage, vous pouvez lire (ou relire) l’article « My big fat Rwandan wedding ».

Sur une note beaucoup moins joyeuse, le décès de mon ami Nicolas m’a marquée profondément. Je souhaite que Nicolas devienne une source d’inspiration pour bien des gens, dont moi-même, qui ont à cœur de réaliser leurs petits et grands rêves. Pour lire (ou relire) l’hommage que je lui ai fait, cliquez ici.

Ainsi, ces événements m’ont fait prendre conscience que la vie est pimentée de moments heureux et d’expériences tragiques. Ce qui fait la force de l’humain c’est de savoir apprécier les premiers et d’avoir le courage de traverser les deuxièmes. En 2011, les Rwandais m’ont démontré que malgré le traumatisme qu’ils ont vécu, la vie continue !

Quelques dates importantes ou amusantes en 2011

  • 30 décembre 2010 : arrivée au Rwanda
  • 31 mars 2011 : signature du contrat de vente pour deux terrains à Gisenyi
  • 23 mai 2011 : tremblement de terre à Kigali
  • 15 juin 2011 : éclipse lunaire
  • 16 août 2011 : décès de mon ami Nicolas
  • 12 septembre 2011 : début des travaux du INZU Lodge
  • 29 novembre 2011 : premiers visiteurs du INZU Lodge
  • 18 décembre 2011 : rencontre avec les gorilles des montagnes

L’eau et l’électricité, des ressources précieuses

Je suis née et j’ai vécu la majeure partie de ma vie dans un pays où l’eau et l’électricité sont abondantes. Vous ouvrez le robinet et l’eau coule. Vous appuyez sur l’interrupteur ou vous branchez vos appareils électriques et ça fonctionne comme par magie. Eh bien, depuis mon arrivée au Rwanda, j’ai réalisé que l’eau et l’électricité ne sont pas des acquis. Plusieurs jours, au cours de l’année 2011, j’ai dû faire face au manque d’eau ou d’électricité. Heureusement, presque tout le temps,  j’ai l’un ou l’autre et même parfois les deux ! Mais une grande majorité de Rwandais font encore plusieurs mètres pour aller chercher leur eau, avec des bidons, et ils n’ont pas l’électricité. C’est pourquoi en 2011, j’ai compris que les Occidentaux sont choyés d’avoir accès à ces ressources.

Au pays des Fanta !

Au Rwanda, partout, PARTOUT, on vous offrira un FANTA. Cette boisson gazeuse, disponible en différentes saveurs (orange, citron et raisin), est communément appelée FANTA. Que vous alliez dans un mariage, au restaurant, visiter un ami, en remerciement pour un service, on vous offrira un FANTA. Je n’ai jamais bu autant de boissons gazeuses que depuis que je suis au Rwanda. Alors, pour m’amuser un peu,  j’ai décidé de compter le nombre de FANTA que je boirai en 2012. Je vous donnerai les résultats mensuellement !

Chocs et adaptations culturels

Bien que le Rwanda est un pays magnifique et que les Rwandais sont un peuple très accueillant, en 2011, j’ai traversé des périodes de choc (et/ou de fatigue) culturel. Lorsqu’on habite dans le même pays depuis sa naissance et que l’on voyage très peu, on ne réalise pas à quel point nous sommes imprégnés de notre culture. Notre façon de saluer les autres, de manger, de communiquer, nos valeurs personnelles et familiales, le lieu où l’on habite ou notre façon de s’habiller sont autant d’éléments qui marquent notre culture. Aussi,  les expatriés sont en mesure de vous dire que toutes ces différences peuvent un jour vous lasser. Heureusement, il y a l’autre côté de la médaille : toutes les raisons pour lesquelles on décide de vivre ailleurs. Les nouveaux amis que l’on se fait, vivre toute l’année sous un climat tempéré et clément, rencontrer un peuple amical et hospitalier, voir des paysages à couper le souffle sont  des dépaysements que j’apprécie et que je chéris. Finalement, l’année 2011 fut un mélange de chocs et d’adaptations culturels, mais le bilan reste positif.

Objectifs pour 2012

Puisque la fin du monde est annoncée pour le 12-12-2012, profitons au maximum de chaque jour qui passe. OK! Sans blague ! Même si la fin du monde n’arrivera pas en 2012, on ne sait jamais quand ce  sera notre dernier jour ici-bas. Alors, je vous souhaite pour 2012 de vous entourer de ceux que vous aimez, de faire ce qui vous passionne, d’apprécier tous les moments qui passent, car la vie est fragile.

INZU Lodge est un projet qui germe dans mon cœur depuis quelques années. Il a commencé à prendre forme en 2011 et j’espère le voir s’épanouir en 2012. Ce vœu m’est cher, car beaucoup de personnes sont impliquées dans ce projet et je pense qu’il sera bénéfique à la fois  pour les touristes et la communauté locale. Merci à tous ceux qui croient, qui contribuent et qui participent à cette magnifique aventure qu’est INZU Lodge.

Umwaka mwiza 2012 !

1 janvier 2012, avec les employés qui travaillent même les jours fériés !

Pour voir d’autres photos de la construction cliquez ici !

Publicités

8 réflexions sur “Une année au pays des mille collines: bilan du INZU Lodge

  1. mariealaframboise dit :

    Wow! Marie! Encore une fois bravo pour cette belle année remplie de réalisations importantes. Je souhaite également un plein épanouissement du Inzu Lodge pour l’année 2012! Que cette année soit couronnée de succès!

  2. Marie dit :

    Bonne année Marie-No!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Tu m’inspires toujours… je pense souvent à toi. En espérant aller te voir dans les prochaines années ave Cathou!

  3. Francine dV dit :

    Coucou Marie, Je pourrai maintenant te suivre sur ma nouvelle adresse courriel. Mon voyage pour aller te visiter se prépare tranquillement mais certainement. Ne lâches pas tes espoirs et projets ils sont merveilleux.
    Bisous

  4. jeannette dit :

    Hier tu nous a epathe avec ta tenue, ta belle aventure. Courage, la reussite n’est plus un reve lointain, Puisse tous tes reves se realiser. Amicalement votre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s