Journée mondiale de lutte contre le SIDA

Aujourd’hui, le 1er décembre, nous nous serrons les coudes pour lutter contre une maladie qui infecte 7 500 nouvelles personnes tous les jours dans le monde. Il n’y a pas plusieurs moyens de se protéger contre cette maladie : l’abstinence et les préservatifs! Le premier, bien que très efficace, est de moins en moins en « vogue ». Alors, qu’en est-il du deuxième, lui aussi très efficace lorsqu’il est bien utilisé?

Au Rwanda, une publicité est diffusée à la télévision nationale annonçant les condoms Prudence. Cette publicité, bien que très drôle pour une occidentale telle que moi, est cependant très révélatrice. Un homme entre dans un « dépanneur ». À l’intérieur, il y a la caissière et un autre client. L’homme trop gêné de demander des condoms devant le client, décide d’acheter un petit paquet de mouchoirs. Pendant ce temps, le client quitte les lieux. Alors l’homme demande à la caissière une boîte de condoms. La caissière, en lui remettant ladite boîte, lui explique qu’il n’a pas à être gêné d’acheter des condoms.

J’ai cherché la publicité sur YouTube sans succès. Dès mon retour au Rwanda j’essaierai de la filmer pour vous la montrer. Mais je crois que vous avez compris le message. Encore aujourd’hui, trop d’hommes et de femmes sont gênés d’acheter des condoms et de demander à leurs partenaires d’en utiliser. Je crois qu’avec des campagnes de publicité telles que celles des condoms Prudence et des milliers d’autres qui sont diffusées dans le monde, nous participons à un phénomène de démystification de cet objet pas très charmant, je vous l’accorde, mais qui peut sauver bien des vies!

Voici un panneau publicitaire que l’on peut voir dans les rues de plusieurs villes au Rwanda.

En terminant, voici un témoignage d’Ernestine, une Rwandaise de 16 ans, qui nous parle du SIDA :

« Le sida est un virus. Une chaîne de virus. Une personne avec le sida perd espoir et cause de la pauvreté pour la famille. On peut attraper le sida avec des objets coupants et des rapports sexuels. Je ne connais personne avec le sida. Quand je vais avoir un amoureux, je vais lui demander s’il a le sida. On va aller à l’hôpital faire un test. S’il refuse, je vais continuer la relation jusqu’à ce qu’on se marie et après je vais lui redemander. Et s’il refuse, je vais arrêter la relation. Le sida ne guérit pas, mais avec des médicaments, ça réduit les effets. Je vais me protéger contre le sida.»

Pour en savoir plus, en janvier 2011, regardez la série documentaire « Le sexe autour du monde ». L’équipe a visité huit pays, dont le Rwanda, pour nous faire connaître les facettes méconnues de la sexualité.

Advertisements

2 réflexions sur “Journée mondiale de lutte contre le SIDA

  1. Bibiane dit :

    Bonjour Marie-Noëlle

    J’ignorais que le ler décembre était la journée mondiale de lutte contre le SIDA. Merci de me l’apprendre… je vais me coucher moins « niaiseuse », et merci de me fournir toutes ces informations sur l’avancée de cette terrible maladie (je connais quelques personnes qui en sont atteintes et ce n’est pas rigolo), sur les tabous dont elle est encore entourée ainsi que sur les efforts louables que ton nouveau pays d’adoption fait pour contrer des préjugés tenaces.
    « À vos CONDOMS, prêts, partez………….!!!!!!!! »
    Bibiane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s