Un mois au pays des mille collines : bilan du INZU Lodge

Le 29 décembre dernier, j’atterrissais, pour une deuxième fois en moins d’un an, à l’aéroport de Kigali. La première fois, c’était pour y vivre dix semaines de stage de coopération internationale avec l’organisme L’AMIE. Ces soixante-dix jours ont été très enrichissants et m’ont fait découvrir un pays magnifique et une population vraiment accueillante. Cette fois-ci, je suis de retour au Rwanda pour une raison bien différente, vérifier, en moins de six mois, la faisabilité d’un projet qui me tient beaucoup à cœur, le INZU Lodge.

Dès la première semaine, je me suis rendue au Rwanda Development Board (RDB) suite à l’invitation de l’ambassade rwandaise au Canada. Cette organisation gouvernementale est responsable de tous les investissements faits au Rwanda, dans des secteurs aussi différents que le tourisme, l’agriculture, les infrastructures, ICT, les mines, les services financiers, etc.

J’ai fait un bref résumé de mon projet à la personne que j’ai rencontrée, en mentionnant que ma priorité était de trouver un terrain où je pourrais le concrétiser. Le RDB me mettra donc en contact, dans les prochaines semaines, avec les instances gouvernementales locales de Gisenyi, Ruhengeri et de Kibuye, afin de visiter des endroits intéressants et propices au développement touristique.

Le reste de ma première semaine a été consacré à m’adapter à ma nouvelle vie, ma nouvelle maison, mes nouveaux amis et profiter de la superbe température. J’ai acheté un cellulaire, mais j’ai été obligée de retourner cinq fois à la boutique pour des raisons diverses… Le premier cellulaire avait une seule sonnerie (une chanson en arabe!!!). Je n’ai rien contre les chansons arabes, mais écouter la même à chaque fois que quelqu’un veut me parler, c’était trop pour moi! Alors, on me l’a échangé, mais on ne m’a pas donné le bon chargeur pour le deuxième cellulaire. J’ai dû y retourner pour obtenir le bon chargeur, mais j’avais oublié les écouteurs!!! Je suis donc revenue pour donner les écouteurs du premier cellulaire… pour avoir ceux du deuxième. Bref, cinq allers-retours pour être en mesure de communiquer avec le reste de l’humanité! Bienvenue en Afrique !

Durant la deuxième semaine, j’ai rencontré des gens qui pourront m’aider à la construction du INZU Lodge. Je suis allée visiter le musée d’histoire précoloniale afin de voir les huttes traditionnelles du Mwami. Le INZU Lodge sera bâti d’après les plans originaux de ces huttes, car je veux faire vivre aux touristes une expérience rwandaise authentique. Les commodités, dont les salles de bain, seront à l’extérieur des huttes.

Pendant cette semaine, ma colocataire et moi devions acheter des meubles et des articles pour la cuisine. Nous avions besoin, entre autres, de casseroles.  Nous sommes allées dans un (des deux) magasin à rayons qui ressemble le plus à ce que nous les Occidentaux nous connaissons. Lesdites casseroles étaient placées à une hauteur que même mes 5 pieds 10 pouces ne me permettaient pas d’ atteindre. Nous avons alors demandé l’aide d’un commis. Ce dernier, au lieu de descendre les casseroles, a collé sur celles-ci un nouveau prix (plus élevé bien entendu) en nous disant que le solde se terminait aujourd’hui!!! Avez-vous déjà vu deux muzungu en /$%?&*(*&?%$/ » et une dizaine de Rwandais interloqués  par les cris des deux femmes blanches? Une scène mémorable, je vous le garantis !!!

La troisième semaine a été consacrée à faire un suivi avec le RDB. Je devrais avoir un rendez-vous la semaine prochaine me permettant de rencontrer le maire de Gisenyi. J’ai également revu plusieurs personnes rencontrées pendant mon stage, l’été dernier. J’ai assisté à la finale du Championnat d’Afrique U-17, qui opposait le Rwanda au Burkina Faso.

C’était la première fois que j’entrais dans le Stade Amahoro de Kigali. J’étais très bien placée, soit à quelques rangées du Président du Rwanda, Paul Kagame. Mes sentiments en le voyant étaient un peu confus. Mais, sans ouvrir le débat sur les gestes que Paul Kagame a ou a pu poser, ce dernier est tout de même un personnage significatif dans l’histoire du Rwanda, donc impressionnant à croiser. Ai-je besoin de vous dire que la sécurité pour entrer dans le stade surpasse celle de n’importe quel aéroport? J’ai eu droit au détecteur de métal et à la fouille corporelle. Un moment très agréable !

Finalement, le Rwanda s’est incliné 2 à 1 devant le Burkina Faso. Pendant le seul but compté par le Rwanda, j’ai vu 20 000 Rwandais fous de joie ! Les mots « fou de joie » s’applique rarement à ce peuple introverti et réservé. Mais au moment de ce but, et lors de la réélection de Paul Kagamé, le 9 août 2010, cette expression était à peine un euphémisme.

Finalement, cette semaine, je suis allée à Gisenyi rencontrer le vice-maire pour qu’il me montre des terrains. La ville de Gisenyi est une ville frontalière de la République démocratique du Congo. Son principal attrait est le lac Kivu. Voici les villes de Goma (RDC) et Gisenyi…

Beaucoup de touristes qui visitent Ruhengeri (là où on peut aller voir les gorilles) vont ensuite à Gisenyi. Pour y avoir moi-même passé quelques jours, je vous assure que Gisenyi est un petit havre de paix.

Lors de ma rencontre avec le vice-maire, celui-ci m’a expliqué qu’il aimerait développer un projet touristique sur la montagne surplombant la ville. Voici la montagne…

L’endroit pourrait être très intéressant pour le INZU Lodge, car il est près de la ville et des communautés locales. La vue sur Goma, Gisenyi et le lac Kivu est impressionnante et on ne risque pas d’avoir des voisins indésirables, puisque la montagne appartient à la ville.

Donc, d’ici quelques jours, je vais lui faire parvenir le projet et s’il le trouve intéressant, il le présentera à son comité. Ils pourront alors déterminer si le développement touristique qu’ils souhaitent pour ce lieu correspond à la mission du INZU Lodge.

Voilà ! Déjà un mois que je suis au Rwanda. Le projet avance bien et je suis toujours confiante en sa réalisation. Dans les prochaines semaines, j’espère visiter des terrains dans les villes de Ruhengeri et Kibuye, deux autres villes très intéressantes pour le tourisme. Je devrais également avoir les premiers plans du INZU Lodge et les coûts de construction.

Je ne vous cacherai pas que parfois j’ai mes petits moments de blues, car ma famille et mes amis me manquent énormément (ainsi que mes deux chats). Heureusement que la technologie me permet de garder le contact (vous pouvez me rejoindre avec SKYPE : josephine_1974). Mais ici, je suis entourée de gens extraordinaires qui m’aident à m’adapter à la vie en Afrique, qui s’impliquent dans le projet du INZU Lodge et surtout qui font en sorte que je me sente comme si le Rwanda était mon chez moi !

Prochain bilan dans un mois…

Publicités

3 réflexions sur “Un mois au pays des mille collines : bilan du INZU Lodge

  1. Salut miss!
    Ça semble très intéressant cet endroit pour établir ton inzulodge… et surtout très beau!
    Nous aussi, on s’ennuie de toi!
    Bon deuxième mois au Rwanda!

  2. Bonjour je vis sur la zone , je suis bien interessé par votre projet où en etes vous?
    je vous souhaite une bonne continuation
    JP

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s