ROCA : un outil essentiel pour tous les Canadiens qui voyagent

« Registration of Canadians Abroad » (ROCA) est le système d’enregistrement des Canadiens qui voyagent ou résident à l’étranger. Ce programme permet d’aviser le gouvernement canadien que vous serez à l’extérieur du Canada pour un laps de temps allant de quelques jours à quelques années. Cette information est essentielle au gouvernement et est utilisée pour une SEULE raison: pouvoir vous rejoindre en cas d’urgence, que ce soit lors d’une catastrophe naturelle, d’un conflit civil ou en cas d’urgence familiale.

Vous croyez qu’il n’est pas nécessaire de vous inscrire parce que vous partez seulement quelques jours vous faire dorer sur une plage. Le 14 novembre dernier, lors d’une explosion dans un hôtel à Playa Del Carmen, au Mexique, 5 Canadiens sont morts. Pour l’ambassade du Canada au Mexique, la façon la plus rapide  de savoir qui étaient les Canadiens qui séjournaient dans cet hôtel, était de vérifier la liste du ROCA. Donc, ce système n’est pas réservé aux aventuriers qui habitent ou qui voyagent dans des régions du monde où il y a des conflits. Ce programme s’adresse à tous les voyageurs qui prévoient sortir de leur pays, que ce soit pour une fin de semaine ou plusieurs années.

Le ROCA permet également de vous joindre en cas d’urgence familiale. Si les membres de votre famille n’arrivent pas à vous rejoindre pendant que vous êtes en voyage, ceux-ci peuvent contacter l’ambassade ou le consulat du Canada dans le pays que vous visitez. Avec les informations que vous aurez fournies au ROCA, l’ambassade ou le consulat tentera de vous retrouver et vous avisera que votre famille essaie de vous contacter. On ne donnera pas vos coordonnées à votre famille, car vous désirez peut-être ne plus avoir de lien avec eux, mais le message aura été transmis.

L’enregistrement au ROCA est simple. Vous créez un compte avec un nom d’utilisateur et un mot de passe. Ensuite, vous entrez vos coordonnées et votre numéro de passeport. Vous ajoutez les détails de votre voyage : où, quand, avec qui, etc. Finalement, vous donnez le nom d’une personne à contacter en cas d’urgence et qui réside au Canada. Vous ne voulez pas (ou ne pouvez pas) vous enregistrer via Internet, vous pouvez imprimer et remplir le formulaire et l’apporter au bureau du gouvernement canadien du pays que vous visitez. Une fois que vous êtes enregistré, il ne vous reste qu’à mettre votre dossier à jour à chaque fois que vous faites un nouveau voyage. Vous pouvez également ajouter les membres de votre famille qui voyagent avec vous.

Vous croyez que vous êtes déjà inscrit au ROCA. Vérifiez que votre dossier est toujours actif. En décembre 2008, un nouveau système a été instauré et toutes les inscriptions qui ont été effectuées avant cette date ne sont plus valides.

Vous avez fait une nouvelle demande de passeport et vous croyez que le gouvernement est par le fait même avisé de votre départ. FAUX. Votre demande de renouvellement de passeport n’indique pas au gouvernement les détails de votre séjour à l’étranger.

Généralement un voyage est un moment excitant dans la vie. Malheureusement, il arrive parfois que ce précieux moment se transforme en cauchemar. C’est pourquoi il est toujours plus prudent de suivre quelques conseils qui vous sauveront peut-être la vie :

  • Inscrivez-vous au ROCA ou mettez à jour votre inscription;
  • Avant de partir, donnez toujours votre itinéraire de voyage, les coordonnées des personnes que vous visiterez, les adresses des hôtels où vous séjournerez, bref le plus de détails possibles sur votre voyage à quelqu’un qui habite votre pays de résidence (famille, amis, collègues de travail).
  • Donnez à cette personne les coordonnées des bureaux d’urgence du Canada : Centre des opérations d’urgence à Ottawa;
  • Gardez les coordonnées des bureaux du gouvernement du Canada des pays que vous visiterez pendant toute la durée de votre voyage;
  • Ayez toujours plusieurs photocopies de votre passeport, de votre carte d’ assurance maladie, de votre carte de crédit et de votre carnet de vaccination;
  • Donnez une photocopie de tous ces documents à une personne avec qui vous voyagez et à une personne qui ne voyage pas avec vous et qui habite votre pays de résidence;
  • Ayez avec vous 2 photos passeport supplémentaires. Si vous avez besoin d’un nouveau document officiel, il sera plus facile de l’émettre;
  • Consultez la page Aide mémoire du voyageur;
  • Vous voyagez avec des enfants, consultez la page Les enfants et le voyage;
  • Consultez la page Conseils aux voyageurs et Avertissements pour connaître les derniers avertissements émis à propos du pays que vous allez visiter.
  • Soyez prudent ! Vous croyez peut-être que toutes ces mesures sont inutiles et trop alarmantes. Sachez que pour ceux qui devront vous retrouver en cas d’urgence, il n’y a pas de mesures trop prudentes ou inutiles.

On pourrait croire que j’ai été payée par le gouvernement canadien pour écrire cet article! Eh bien non! Pour avoir voyagé plusieurs fois dans ma vie, et avoir des parents qui s’inquiètent facilement, j’ai appris à suivre quelques règles de sécurité qui selon moi sont essentielles. Personne n’aime penser au pire… mais si le pire devait arriver, faciliter la tâche à ceux qui devront vous retrouver ou vous rapatrier est une marque de considération pour ceux qui vous aiment. Car si vous avez décidé de vivre la grande aventure, eux n’ont assurément pas décidé de vivre des moments d’angoisse s’il vous arrivait quelque chose.

N’hésitez pas à partager avec nous d’autres conseils de sécurité…

BON VOYAGE !

Advertisements

Une réflexion sur “ROCA : un outil essentiel pour tous les Canadiens qui voyagent

  1. Bibiane dit :

    Finalement, je me sens moins « nounoune » d’être une « maman-poule »…. Je constate avec plaisir que tu es capable de te mettre dans la peau de ceux qui « restent en arrière » et qui attendent avec plus ou moins d’anxiété des nouvelles de leur « aventurier(re) ». Celà me fait penser à l’histoire, malheureusement vraie, de cet alpiniste parti seul, sans dire à qui que ce soit où il allait, qui s’est retrouvé le bras coincé entre des rochers… et qui a dû se résoudre à s’amputer lui-même le bras s’il voulait avoir une petite chance de survivre!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Bien sûr, c’est une situation extrême, mais, précisément pour ne pas en arriver là « mieux vaut prévenir… parents et amis… que guérir. » Article rempli de sagesse et de considération pour autrui. Bravo!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s