My big fat « Rwandan » wedding!

Non ceci n’est pas le titre d’un prochain film à gros budget hollywoodien, même si pour se marier au Rwanda il est préférable d’avoir un portefeuille bien garni! Tout comme la communauté grecque, les Rwandais, quand il s’agit de mariage, font dans le « big » et le « fat ».

L’institution du mariage, comparativement à plusieurs pays occidentaux, reste une étape importante (voire cruciale) dans la vie des Rwandais. Hommes et femmes,  âgés entre la mi-vingtaine et le début de la trentaine, cherchent un(e) partenaire pour fonder un foyer. Puisqu’il n’est pas bien vu d’habiter avec son (sa) conjoint(e) et d’avoir des relations sexuelles avant le mariage, les Rwandais doivent rapidement officialiser leur union. Alors, pourquoi ne pas inviter la famille proche, la famille qu’on n’a pas vu depuis longtemps, les collègues de travail, les amis, les amis des amis et ceux qu’on ne connait pas, mais qui ont un lien quelconque avec nous, pour célébrer cet événement?

Pas si vite messieurs, dames! Avant que l’union puisse être consommée, les futurs époux devront passer par trois cérémonies : civile, traditionnelle et religieuse. Celles-ci peuvent être célébrées au cours d’une seule journée (ce que j’appelle un « wedding sprint ») ou étalées sur plusieurs jours, même plusieurs mois (le « wedding marathon »). Mais, que les familles choisissent l’une ou l’autre de ces options, les trois cérémonies se ressembleront. Tel un scénario de film de « filles », voici les trois étapes cruciales d’un mariage rwandais. Lire la suite

Publicités