Mentoring Africa, un projet qui donne des ailes aux jeunes entrepreneurs africains

Confucius a dit un jour : « Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher que de lui donner un poisson. » Mentoring Africa a bien compris le principe fondamental de ce proverbe qui consiste à aider une personne dans le besoin, au lieu de lui faire la charité.

Sa mission : « aims at supporting the growth of East African developing countries, particularly RWANDA, through HUMANITARIAN ENTREPRENEURSHIP, which consists of matching COACHES from developed countries to YOUNG ENTREPRENEURS in developing countries. »

La fondatrice du projet, Hélène Cyr, a posé ses valises pour la première fois au Rwanda en janvier 2009. Pendant les trois mois de son séjour au Centre Cesar, à Kimironko, le sourire et l’accueil des Rwandais l’ont touchée droit au cœur. Elle a donc décidé de revenir en octobre 2009, pour une période de six mois. Ces six mois  se révélèrent déterminants au niveau de son implication dans le développement du pays « des mille collines ».

Croyant fermement aux efforts soutenus du gouvernement rwandais pour développer l’économie du pays, Hélène Cyr a décidé d’investir personnellement dans l’avenir des futurs leaders africains. En mars 2010, en partenariat avec un Rwandais, elle a ouvert le « Kayonza Vocational Center ». Le centre offre deux programmes d’une année, dont Gestion hôtelière & Tourisme et Couture. En 2012, deux nouveaux programmes seront donnés tels que Construction (1 an) et Nursery Teacher Training (2 ans).

Photo : Mentoring Africa Helene Cyr

Le succès des premiers diplômés du centre, qui ont pu trouver un emploi bien rémunéré, a donné une idée à Hélène : soutenir les jeunes Rwandais qui ont la fibre entrepreneuriale, mais qui n’ont pas accès aux crédits bancaires. « Après plus de deux ans à observer, donner de mon temps, mon amour et mes connaissances au peuple rwandais, j’ai compris que ce dont ils ont le plus besoin n’est pas de l’argent. De l’argent ils en veulent bien sûr, mais ce dont ils ont besoin c’est le transfert des connaissances et la chance de démarrer la prise en charge de leur vie, et donc gagner leur propre argent » précise Hélène.

Mentoring Africa n’est pas un organisme à but non lucratif, car il offre aux  participants des prêts (à peu ou pas d’intérêt) et non pas des dons. Pour devenir un « coach » et soutenir les futurs leaders africains, vous devez investir un minimum de 500 $. Votre profit ? Le plaisir de voir un jeune Rwandais réussir à devenir financièrement indépendant en créant sa PME.

Le succès de l’entrepreneur MUNYAWERA Patrick confirme que la vision de Mentoring Africa est viable. Survivant du génocide de 1994, Patrick n’a jamais pu poursuivre ses études. Son rêve était de devenir chauffeur de taxi-moto. Grâce au soutien de son « coach », il a pu obtenir son permis de conduire. Ensuite, il a reçu de l’aide pour rédiger son plan d’affaires et souscrire à un prêt de 3 000 $ pour acheter une moto. Aujourd’hui, Patrick offre ses services comme chauffeur de taxi-moto et, en un an, il pourra rembourser son prêt. Il deviendra donc le propriétaire de sa moto, mais surtout, pour la première fois de sa vie, il sera autosuffisant financièrement et pourra prendre en main sa destinée.

Photo : Mentoring Africa MUNYAWERA Patrick

Hélène conclut : « Je ne pourrai jamais changer le monde, et je n’en ai pas l’ambition, mais faire une différence dans la vie de 1-2-3 personnes, jour après jour, est un grand bonheur. L’autosuffisance passe par la responsabilisation des individus, leur donner de la fierté non pas de la pitié. » Si, tout comme elle, vous avez envie de faire la différence dans la vie d’une seule personne, n’hésitez pas à participer au projet Mentoring Africa.

Vous pouvez rejoindre Hélène Cyr par courriel : helenecyr@hotmail.com

Pour en savoir plus, vous pouvez visionner un reportage qui a été diffusé à Radio-Canada, lors de l’émission Une heure sur Terre ou visiter le site web à l’adresse suivante : http://mentoringafrica.org/

Publicités

6 réflexions sur “Mentoring Africa, un projet qui donne des ailes aux jeunes entrepreneurs africains

  1. Pingback: Rwanda, des projets sociaux intéressants qui ont besoin de votre soutien | INZU Lodge

    • Oui, oui, ça fonctionne très bien ! Plusieurs jeunes entrepreneurs rwandais en ont profité, et ils sont en mesure de rembourser leurs prêts. Parfois, le micro-crédit c’est plus valorisant que la charité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s