Les rocks stars du Rwanda

La musique occupe une place considérable dans la vie des Rwandais. Dans toutes les manifestations culturelles et sociales, et mêmes parfois dans les transports en commun, on peut entendre de la musique rwandaise, américaine et même canadienne (la chanson « Sous le vent », interprétée par Garou et Céline Dion, est incontestablement un succès au Rwanda). Les rythmes endiablés congolais y sont également très populaires, même s’ils ne correspondent pas au caractère réservé et introverti des Rwandais.

Depuis les dix dernières années, des chanteurs rwandais se sont fait remarquer et sont devenus des rocks stars au pays des mille collines. Je vous en présente cinq. Parmi eux :BEN (THE BEN)

Né en 1970, dans la préfecture de Kibuye, BEN (Benjamin Rutabana) a écrit ses deux premières chansons en 1991. Celles-ci marqueront le début de sa carrière : « Iyambere Ukwakira », qui signifie « le 1er octobre », deviendra l’hymne de la révolution FPR et « Africa » exprime la bravoure des héros africains.

Depuis, il a composé quatre albums :

  • « Ijuru ry’Intwari » (« Le paradis des Héros ») 1996
  • « mbaraga Z’Urukundo » (« La puissance de l’Amour ») 2001
  • « Songa M’bele » (« Allez de l’avant ») 2003
  • « Le retour d’Imana » (« Le retour de Dieu ») 2007

BEN est connu au Rwanda, mais également en France et en Belgique où il  a donné plusieurs concerts. Il chante dans sa langue maternelle, en français et en anglais. Il est un fier défenseur de la paix. Même s’il a combattu avec les forces du FPR en 1994, il croit « qu’il n’y a rien de bon dans la guerre ».

BEN Rutabana : Africa


MEDDY

Né en 1989, au Burundi, Ngabo Medard, plus connu sous le nom de MEDDY, entrera à la St. Joseph Primary school au Rwanda, après le génocide. Il poursuit ses études secondaires à la Colombière, où il formera avec ses amis le groupe de musique « Justified ». Peu de temps après, le groupe se sépare car certains membres désirent se consacrer entièrement à leurs études. MEDDY débute alors sa carrière solo. Les autres membres, The Ben, Nicola et Lick, sont tous maintenant connus dans le milieu musical rwandais.

En 2008, MEDDY sort « ngirira ubuntu » qui deviendra son premier succès, suivi de « Akaramata ». En avril 2009, Amayobera sera une chanson très populaire auprès des Rwandais, mais également des expatriés. Cette pièce paraîtra sur son premier album éponyme, lancé le 24 décembre 2009. MEDDY, tout en poursuivant sa carrière de chanteur, étudie au Kigali Institute of Science and Technology (KIST).

Voici mes deux chansons préférées de Meddy… difficile de ne pas les aimer quand on les a entendues jouer à tue-tête, dans les autobus de la ville, pendant près de deux mois et demi !!!

Inkoramutima

Mubwire

TOM CLOSE

Né en 1986, en Ouganda, Tom Close (Tom Muyombo) a rencontré, lors de son internat, deux grands amis avec lesquels il fonde le groupe Close Friends. Chacun des membres ajoutera « close » à son prénom. Malgré la dissolution du groupe, Tom gardera son surnom.

Après le génocide, en 1994, il émigre au Rwanda. En 2006, il entre à l’Université Nationale du Rwanda (UNR) où il étudie la médecine. En plus d’être étudiant et musicien, Tom Close a des talents de dessinateur et d’écrivain. Il a publié quatre bandes dessinées.

Baza de TOM CLOSE

KING JAMES

Âgé de 20 ans, le chanteur de R&B rwandais KING JAMES (James Ruhumuriza) a adopté le style musical de ses comparses MEDDY, THE BEN et TOM CLOSE. Ses plus grands succès sont :

« Naratomboye »

« Nzakubona Ryari »

KITOKO

Le chanteur KITOKO, de son vrai nom Patrick Bibarwa Kitoko, a fait les manchettes rwandaises suite à la parution de sa chanson « Ikiragi ». Ce terme péjoratif signifie, en kinyarwanda, une personne avec un problème de surdité et d’élocution. Même si cette pièce pouvait porter offense aux individus souffrant de ce handicap, elle a obtenu beaucoup du succès.

« Ikiragi » de KITOKO

Voici une entrevue donnée par Kitoko

CORNEILLE

En abordant le thème de la musique, il est pratiquement impossible de ne pas mentionner le chanteur d’origine rwandaise CORNEILLE. Né en Allemagne, en 1977, Cornelius Nyungura, a passé la majeure partie de son enfance au Rwanda. En 1993 il forme un groupe avec lequel il remportera le concours « Découverte 1993 » de la télévision rwandaise. Pendant le génocide, sa famille est décimée. Il se sauve au Zaïre chez des amis de la famille. En 1997, il se rend au Canada pour y poursuivre ses études.

C’est un 2002 qu’il sort son premier album « Parce qu’on vient de loin ». Les paroles de cette chanson sont très touchantes et font réfléchir sur la fragilité de l’homme :

Alors on vit chaque jour comme le dernier
Et vous feriez pareil si seulement vous saviez
Combien de fois la fin du monde nous a frôlés
Alors on vit chaque jour comme le dernier
Parce qu’on vient de loin

Les albums de CORNEILLE

  • 2002 : Parce qu’on vient de loin
  • 2003 : Parce qu’on vient de loin (édition de luxe)
  • 2005 : Les Marchands de rêves
  • 2007 : The birth of Cornelius
  • 2009 : Sans titre

Malgré son succès en France et au Canada, les chansons de CORNEILLE sont rarement diffusées sur les ondes des radios rwandaises.

Pour connaître le palmarès des meilleures chansons au Rwanda, vous pouvez consulter le site web INYA RWANDA qui est seulement en kinyarwanda (mais vous pouvez quand même écouter le TOP 10).

Publicités

3 réflexions sur “Les rocks stars du Rwanda

  1. Bibiane dit :

    Bravo pour ton survol de la musique « pop » au Rwanda. Malgré les informations qui étaient seulement, ou presque, dans la langue indigène, tu nous as montré de beaux » spécimens » de chanteurs rwandais…Ils sont à croquer ces jeunes chanteurs noirs!!!!…. Un tantinet influencés par notre culture occidentale (un peu de Michael Jackson par çi par là, pas trop tout de même), mais touchants dans leur volonté de chanter dans leur langue natale. Quant à Corneille, dont j’avais entendu le nom mais que je n’avais jamais vu ni entendu, je l’ai trouvé très émouvant. Dommage qu’il ne soit pas plus écouté que ça dans son propre pays!!! Continue de nous « initier » à tous les aspects de la vie dans ta nouvelle terre d’adoption, c’est passionnant. On sent que tu l’aimes et que tu la respectes ta nouvelle « patrie ». Grosse bise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s