Vacances au pays des Frogs

Je suis Canadienne, Canadienne-Québécoise, Canadienne-Québécoise-francophone ! Tout comme notre cher Elvis Gratton, je ne sais plus trop quelle est mon identité nationale.

« Pour faire simple », je suis originaire du même pays que Céline Dion, le Cirque du Soleil et Mylène Farmer (née à Pierrefonds, au Québec). J’ai grandi avec le Bonhomme Carnaval et la poutine Ashton. Si vous n’êtes pas familier avec tout ça c’est que vous n’êtes pas Québécois-français-Canadien ! Mais ça n’a aucune importance, car, que vous soyez né à Limoilou ou à Kigali, j’aimerais vous faire découvrir mon patelin, où j’ai passé quelques semaines de vacances.

Je suis née dans la ville de Québec, là où siège le Parlement de la province de Québec, au Canada. Déjà perdu ! Ce n’est pas important ! Tout juste avant mon arrivée, les Québécois ont élu, pour la première fois, une femme Premier Ministre du Québec. Cette soirée a été assombrie par un attentat. Un homme fou a essayé de tuer la nouvelle Premier Ministre ! Bilan : un homme mort et un autre gravement blessé. Ça commence bien un mandat !!!! Mais ce qu’on doit retenir de ces dernières élections c’est que les Québécois n’ont jamais été autant divisés politiquement (Parti Québécois : 54 députés, Parti Libéral du Qc : 50 députés, CAQ : 19 députés et Québec Solidaire : 2 députés). Mais aujourd’hui, je n’ai pas envie de vous parler de politique, de souveraineté et de commission Charbonneau (Commission d’enquête sur l’octroi et la gestion des contrats publics dans l’industrie de la construction). Qui a dit que l’Afrique c’est dangereux et corrompu ?

La seule chose intéressante que je voudrais vous partager à propos de politique est la visite guidée du parlement (gratuite, d’une durée de 30 minutes). Si vous venez à Québec, n’hésitez pas ! Cette visite vous permettra de découvrir l’histoire et le fonctionnement des institutions parlementaires québécoises, l’histoire du Québec, le style architectural Second empire de l’hôtel du Parlement, ainsi que de nombreuses œuvres que le parlement abrite.

J’ai passé les derniers 20 mois au Rwanda, entre Kigali et Gisenyi où j’ai ouvert le INZU Lodge. Plusieurs amis m’ont demandé ce qui m’avait le plus marquée en revenant au Québec. Facile : l’abondance, la diversité et le choix ! J’avais oublié que j’ai grandi dans un pays où tout est accessible, n’importe où, n’importe quand, et à n’importe quel prix. Vous entrez dans une boutique et vous trouvez presque tout. Et si par hasard il n’y a pas ce que vous cherchez, il y aura 10 autres endroits où vous pourrez obtenir cette chose un peu plus rare.

Voici quelques belles (re)découvertes que j’ai faites pendant mon séjour au Québec, dans les villes de Montréal, Québec et Tadoussac et que j’aimerais partager avec vous !

BOUFFE

Le Boutique Point G ! Dès mon arrivée à Montréal, j’ai commencé à saliver en pensant aux macarons du Point G. Le macaron est un petit gâteau granuleux et moelleux de forme arrondie, d’environ 3 à 5 cm de diamètre. Dérivé de la meringue, il est fabriqué à partir de poudre d’amande, de sucre à glacer, de sucre et de blancs d’œufs. C’est une spécialité française qu’on retrouve au Québec depuis quelques années. J’ai mangé une boîte de six macarons à moi seule ! J’espère qu’un jour un pâtissier français émigrera au Rwanda, je pourrais lui suggérer des nouvelles saveurs de macarons (haricot rouge, patate douce, linga linga, etc.)!!!

Un deuxième plaisir que je m’accorde et qui me fait saliver : les tartelettes portugaises (Pastéis de nata). Ces petits flans crémeux à la pâte feuilletée sont tout à fait délicieux ! Après la troisième, j’ai mal au coeur mais je suis comblée.

Pastéis de nata

Une amie m’a fait découvrir un resto très sympathique dans le quartier de mon enfance (Limoilou) : Soupe et Cie. Wow ! Le décor est stylisé et les soupes sont divines. La soupe dessert au sirop d’érable, un péché mortel. J’ai adoré les bûches tabouret. Je crois que je vais m’en inspirer pour le INZU Lodge.

Une autre belle découverte, le Bistro les 3 garçons sur la rue Saint-Jean à Québec. Spécialisé dans les burgers, je me suis presque décrochée la mâchoire pour arriver à manger « Le travailleur ».

TÉLÉVISION

Au Québec, on fait de la bonne TV ! J’en ai encore eu la preuve avec Unité 9. Ce nouveau téléroman diffusé à Radio-Canada raconte l’histoire d’une femme accusée de tentative de meurtre sur son père. Nous la suivons dans son quotidien, à l’intérieur d’une prison pour femmes. Les performances des actrices sont remarquables. Elles jouent des personnages durs et sensibles. Puisque je retourne à Kigali au début de novembre, je manquerai la fin de la saison ! Mais si vous habitez au Canada, vous avez accès à toute la série sur le site web tou.tv Moi, je louerai les DVD lors de ma prochaine visite au Québec.

Depuis neuf ans, Tout le monde en parle (TLMEP) est l’émission # l d’actualité/divertissement au Québec. J’ai toujours eu un grand plaisir à m’installer devant mon téléviseur le dimanche soir pour découvrir les invités de la semaine. Les entrevues sont bien dirigées par Guy A. Lepage et l’humour de Dany Turcotte est toujours mordant. Ayant été absente pendant presque deux ans, j’ai ainsi pu me mettre à jour rapidement à propos de l’actualité québécoise. Et lorsque Mahée Paiement doit aller s’expliquer à TLMEP pour une publicité de la Direction de la santé publique de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal, dont elle est ambassadrice pour l’allaitement maternel, j’ai bien l’impression qu’au Québec on n’a pas de grave problème.

Lecteurs et amis outre-mer est-ce que vous êtes choqués de cette publicité dont le slogan est : « Moi aussi j’allaite… Allaiter, c’est glAMOUR. »

Mahée Paiement (Crédit: Agence de la santé et des services sociaux de Montréal)

CINÉMA

Au Québec, on ne fait pas seulement de la bonne télévision, mais aussi d’excellents films. Voici deux films que je n’avais pas eu la chance de voir depuis que j’habite au Rwanda et qui sont de petits bijoux.

« Il n’est pas facile de dire adieu à ceux qu’on aime ; pour y parvenir, il faut parfois toute une vie…ou deux. ». C’est sur cette phrase énigmatique que débute le film Café de Flore. Cette production franco-québécois est réalisée par Jean-Marc Vallée et met en vedette Vanessa Paradis, Kevin Parent et Hélène Florent. L’histoire se déroule simultanément dans les années 1960 et 2010. On découvre les destins croisés de Jacqueline qui vit à Paris en 1960, avec son enfant trisomique qu’elle refuse d’envoyer en établissement spécialisé, et d’Antoine, un DJ montréalais, qui vit à Montréal en 2010. Vanessa Paradis a remporté le prix de la meilleure actrice aux Genie Awards en 2012 pour sa performance dans le rôle de Jacqueline. Un film touchant, fort, et une trame sonore marquante (Pink Floyd, The Cure, etc.).

Incendies est un film québécois réalisé par Denis Villeneuve et inspiré de la pièce de théâtre Incendies de Wajdi Mouawad, elle-même inspirée de la vie de Souha Béchara. Le film est sorti le 17 septembre 2010 au Québec. Il est considéré comme un des 10 meilleurs films de 2011 par le New York Times. J’étais encore au Québec quand le film est sorti en salle, mais je n’avais jamais eu la chance de le voir. Un dénouement bouleversant, mais un incontournable dans la cinématographie québécoise !

LIVRE

J’ai hâte à vous de mon amie Julie Beaulieu est un roman touchant qu’elle a publié en 2008 et que j’ai dévoré pendant mon séjour à Québec. À travers les pages de son livre, j’ai reconnu des tranches de vie de cette amie à la verve facile. Pendant les premières pages, j’ai eu de la difficulté à me détacher d’elle et à ne pas la voir à travers son personnage. Mais ensuite l’histoire m’a happée et j’ai mangé ses mots.

Résumé du livre : « Atteinte d’une maladie qui la condamne à mourir à brève échéance, Amélie Samson, jeune romancière dans la trentaine, est l’unique héritière de ce secret incommunicable qu’elle n’ose partager avec quiconque. Or, un jour, Luc Dompierre, un  fervent admirateur, lui envoie une lettre qui la bouleverse profondément. Foudroyé par les œuvres de l’auteure dont il n’a jamais vu le visage, il décèle en elle une fougue familière à la sienne, la candeur d’un érotisme franc, tout comme une sensibilité unique. C’est ainsi que pour lui, rien que pour lui, elle reviendra à la vie avec les mots juste avant la mort. Commence alors une correspondance soutenue qui aboutira à une liaison amoureuse passionnée, le jour précédant la mort d’Amélie. Ensemble, ils prendront une bien grande et toute dernière respiration. »

MUSIQUE

Oreilles sensibles s’abstenir !!! L’auteur-compositeur-interprète acadienne Lisa Leblanc est la nouvelle coqueluche de la scène musicale québécoise. Avec des titres de chanson tels que « Aujourd’hui, ma vie c’est de la marde » ou « Câlisse-moi là » il faut bien connaître le jargon québécois pour apprécier/décoder sa poésie. Le 28 octobre dernier, lors du 34e gala l’ADISQ, Lisa LeBlanc a remporté le Félix de la révélation de l’année . À vous de juger ! Moi j’ai pleuré de rire pendant 10 minutes quand mon amie à mis le CD de Lisa Leblanc dans sa voiture et que j’ai entendue à tue-tête « Aujourd’hui, ma vie c’est de la marde » !!!

VARIA

J’ai fait un petit détour par Tadoussac pour aller voir ma famille. Si vous passez dans le coin vous devez aller voir les baleines. C’est l’attraction principale de cette belle région du Québec. Et si vous voulez rapporter quelques souvenirs du coin, allez aux boutiques Souvenirs de vacances et l’Aquilon.

Tadoussac

Les Publisacs ! Belle invention pour vous faire consommer toujours plus. Pendant mon séjour chez ma mère, j’ai redécouvert le plaisir de feuilleter des publicités. Au Rwanda, il y a très peu de magasins à grande surface et encore moins de boîtes aux lettres. Alors, il n’y a aucun intérêt à distribuer des sacs contenant des publicités (Publisacs). Mais au Québec, le Publisac doit peser environ 5 livres. Beaucoup de supers aubaines ! J’en ai profité pour refaire mes stocks de produits de beauté impossibles à trouver à Kigali.

La voiture électrique est enfin arrivée et en opération dans les rues de la province. Quelle belle surprise lorsque j’ai vu des bornes de recharge dans le stationnement du Metro Cartier, à Laval. Le projet CLIC, c’est une toute nouvelle formule de covoiturage offrant la possibilité d’utiliser des voitures électriques. Lancé par la Société de Transport de Laval en partenariat avec l’Agence métropolitaine de transport (AMT), l’objectif est de former des équipages de quatre personnes qui habitent le même quartier et se déplacent aux mêmes heures entre leur résidence et l’un des trois stationnements incitatifs de Laval. Une belle initiative !

CLIC : le covoiturage branché à Laval

Voilà ! J’ai passé de superbes vacances dans mon patelin natal et j’étais très heureuse de voir ma famille et mes amis. J’ai (re)découvert les côtés agréables de vivre dans un pays économiquement développé, sans pour autant en subir les inconvénients :je n’ai vu que quelques flocons de neige… Vous ai-je déjà dit que je déteste la neige et que « mon pays, ce n’est pas un pays , c’est l’hiver… » Gilles Vigneault. Je quitte le cœur gros, mais rempli de bonheur. Je sais que de l’autre côté de l’océan on m’attend avec impatience. Ndaje !!!!!

P.S. Je vous rappelle que notre petite levée de fonds « Dumbo back to school » est toujours active. Il vous suffit d’acheter un « Dumbo » made in Rwanda pour la somme de 4 000 Frw (ou 6 $ CAN/US). Cette peluche mesure 15 cm de haut par 15 cm de large. Tous les profits iront aux familles des enfants qui ont des difficultés pour payer leurs fournitures scolaires et leurs uniformes.

Avant mon départ pour le Canada, deux jeunes filles m’ont demandé de leur trouver une personne assez généreuse qui pourrait les aider à payer leurs frais de scolarité afin de leur permettre d’entrer à l’université. Je connais personnellement ces deux jeunes filles, alors si vous vous sentez l’âme généreuse, vous pouvez être assuré que votre argent sera utilisé pour les aider à compléter leurs études universitaires et jouir d’une bien meilleure vie. Si vous souhaitez parrainer l’une d’elles, contactez-moi par courriel, et MURAKOSE (merci) à l’avance pour elles. info@inzulodge.com

P.S. « FROG » signifie « grenouille »… comme vous le savez probablement. Mais ce que vous ignorez c’est que FROGS est le surnom que donnent certains Canadiens anglais aux Canadiens français. Écoutez « La frog song » de Robert Charleboix

Publicités

6 réflexions sur “Vacances au pays des Frogs

  1. Wow, quel bel article. Toutes mes felicitations, cest une bien belle description du Quebec et du Canada. Je sais ce que cest que de vivre et au Rwanda et au Canada. Merci pour ton regard si naturel et realiste. Merci aussi pour les adresses, je me suis promis qu a ma prochaine visite a Montreal je visite le Point G. Bon succes au Rwanda ce magnifique petit pays mais si genereux de l Afrique de l Est. Il me manque quelque peu.

  2. Tu m’as fait découvert un endroit que je vais essayer soupe&cie et pour ce qui est du reste de ta description du québec ce fut très intéressant et surtout très vrai. Je te souhaite un beau retour en Afrique et je te souhaite du succès. Edith

  3. Super article Marie!! Toujours un plaisir de te lire mais ce qui me surprend toujours c’est à quel point tes textes me font du bien! Tu es comme un baume qui me permet de me détacher quelques minutes de la folie urbaine. Merci!! Bon retour! 😉

  4. Pingback: 2 ans au pays des mille collines : Bilan du INZU Lodge « INZU Lodge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s