On parle du INZU Lodge au Québec

À la fin de l’année 2017, le magazine La Semaine, un hebdomadaire québécois, a publié un article à propos de ma vie au Rwanda et de la construction du INZU Lodge . Voici une copie de l’article pour ceux qui n’ont pas eu la chance de le lire.

La Semaine, 28 décembre 2017, Vol13#47 Lire la suite

Publicités

Ma vie d’expatriée au Rwanda (Bis)

Parce que vous avez aimé le texte sur les aléas de ma vie au Rwanda, en voici la suite agrémentée de quelques habitudes que j’avais lorsque j’habitais au Canada et que j’ai perdues.

Tu sais que tu habites au Rwanda quand… (prise 2)

  • tu entends les Rwandais mélanger les « l » et les « r » et que ça donne des résultats assez loufoques tels que « le mois des éRections » ou « You are going to pLay at the church? ».
  • tu vis dans un nuage de poussière parce que ta maison est au bord d’une route en terre battue et que c’est la saison sèche.

Lire la suite

Vacances au pays des Frogs

Je suis Canadienne, Canadienne-Québécoise, Canadienne-Québécoise-francophone ! Tout comme notre cher Elvis Gratton, je ne sais plus trop quelle est mon identité nationale.

« Pour faire simple », je suis originaire du même pays que Céline Dion, le Cirque du Soleil et Mylène Farmer (née à Pierrefonds, au Québec). J’ai grandi avec le Bonhomme Carnaval et la poutine Ashton. Si vous n’êtes pas familier avec tout ça c’est que vous n’êtes pas Québécois-français-Canadien ! Mais ça n’a aucune importance, car, que vous soyez né à Limoilou ou à Kigali, j’aimerais vous faire découvrir mon patelin, où j’ai passé quelques semaines de vacances. Lire la suite

Neuf mois au pays des mille collines: Bilan du INZU Lodge

Il y a un an exactement,  je rêvais de créer un écolodge au Rwanda. J’amorçais un cours avec la dynamique équipe de Mon projet d’affaires, afin de rédiger mon plan d’affaires et de me familiariser avec la gestion d’une entreprise. Aujourd’hui, ce rêve est en construction. Il grandit un peu plus chaque jour et il sera bientôt une réalité!

Le mois de septembre a été très productif. Nous avons obtenu l’autorisation de bâtir ainsi que la fiche cadastrale. Ces deux documents (essentiels) en main, nous pouvons maintenant commencer le « vrai » travail.

Le panneau qui officialise le début de la construction Lire la suite

Cinq mois au pays des mille collines: bilan du INZU Lodge

Dans mon dernier bilan, je vous ai laissé sur un suspense, car mon visa expirait le 30 avril 2011. Donc, au mois de mai, me suis-je retrouvée  en situation d’illégalité au Rwanda puisque je ne pouvais pas fournir un certificat de la police canadienne à The General Directorate of Immigration and Emigration ? Eh bien non! Je vous rassure. L’immigration m’a accordé un deuxième visa temporaire, d’une durée de trois mois, en attendant d’avoir le document de la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Plus merveilleux encore,  la GRC a finalement émis mon certificat et une bonne amie (merci Mariette) me l’a envoyé au Rwanda. Il est présentement quelque part entre le Canada et le Rwanda. Je devrais le recevoir dans les prochains jours. Ceci mettra fin à la saga du visa puisqu’on m’accordera un visa d’une année, et pour son renouvellement je n’aurai pas besoin d’un nouveau certificat de la police. La morale de cette histoire : si vous désirez vous installer au Rwanda, apportez avec vous une copie originale d’un certificat d’antécédent judiciaire de votre pays de résidence!

Une nouvelle saga a commencé en mai… Maintenant que je peux prouver que je ne suis pas une criminelle au Canada, je dois fournir une attestation de célibat! Je dois confirmer que je n’ai jamais été mariée (ou que ma vie amoureuse est un « flop »). Pendant le mois de mai, des démarches ont été entamées afin d’obtenir un document ESSENTIEL pour le terrain : la fiche cadastrale. Pour l’émettre, le district a besoin de nombreux papiers, dont une attestation de célibat (ou de mariage), car au Rwanda, si je suis mariée, mon mari devient également propriétaire de la parcelle. Lire la suite

Joyeuse Saint-Valentin!

Aujourd’hui, c’est la Saint-Valentin! Cette journée pourrait être déprimante pour les célibataires (personne ne m’aime!!) ou excitante (ou peut-être décevante) pour les amoureux (va-t-il m’offrir le bijou que je désire depuis plusieurs mois? Va-t-il m’inviter dans ce beau restaurant? Comment a-t-il pu oublier que c’était la St-Valentin?). Mais ne pourrions-nous pas aussi la transformer en un moment de reconnaissance envers ceux qui, quotidiennement, nous offrent un peu de leur amour? Que cet amour se manifeste par le mot tendre d’un amoureux, par le geste sincère d’un ami précieux, par la caresse d’une mère à son enfant ou par le soutien venant d’un étranger dans un moment fort opportun, soyons reconnaissants envers ces personnes qui nous entourent et qui font que notre vie est meilleure et plus douce. Lire la suite