Ma vie d’expatriée au Rwanda (Bis)

Parce que vous avez aimé le texte sur les aléas de ma vie au Rwanda, en voici la suite agrémentée de quelques habitudes que j’avais lorsque j’habitais au Canada et que j’ai perdues.

Tu sais que tu habites au Rwanda quand… (prise 2)

  • tu entends les Rwandais mélanger les « l » et les « r » et que ça donne des résultats assez loufoques tels que « le mois des éRections » ou « You are going to pLay at the church? ».
  • tu vis dans un nuage de poussière parce que ta maison est au bord d’une route en terre battue et que c’est la saison sèche.

Lire la suite

Publicités

Tu sais que tu vis au Rwanda quand…

J’habite au Rwanda depuis déjà quatre ans et demi. Au cours de ces années, j’ai pu constater certaines réalités et j’ai réalisé que plusieurs de mes habitudes de vie ont changé. Voici quelques réflexions personnelles sur ma vie au Rwanda.

Tu sais que tu vis au Rwanda depuis quelques années quand :

  • Ta famille et tes amis te manquent beaucoup, mais tu te dis que tu es chanceuse de vivre en l’an de grâce 2015 parce que la technologie te permet de communiquer facilement avec eux. Vive Skype, Messenger et WhatsApp!
  • Tu achètes tes vêtements sur la route, d’un vendeur itinérant, et tu trouves ça trop cher lorsqu’il te demande plus de 2 000 Frw (+/- 3$us) pour un top.
  • Tu sais que tu vas te réveiller avec 3 ou 4 piqûres de moustiques si tu ne dors pas en dessous de ton moustiquaire.

Lire la suite

Vacances au pays des Frogs

Je suis Canadienne, Canadienne-Québécoise, Canadienne-Québécoise-francophone ! Tout comme notre cher Elvis Gratton, je ne sais plus trop quelle est mon identité nationale.

« Pour faire simple », je suis originaire du même pays que Céline Dion, le Cirque du Soleil et Mylène Farmer (née à Pierrefonds, au Québec). J’ai grandi avec le Bonhomme Carnaval et la poutine Ashton. Si vous n’êtes pas familier avec tout ça c’est que vous n’êtes pas Québécois-français-Canadien ! Mais ça n’a aucune importance, car, que vous soyez né à Limoilou ou à Kigali, j’aimerais vous faire découvrir mon patelin, où j’ai passé quelques semaines de vacances. Lire la suite

L’étrangère à côté de chez moi !

Il y a quelques mois, une étrange personne a emménagé dans la maison à côté de chez moi. Ma famille et moi, nous sommes huit à partager une petite maison de trois pièces. Je dors dans la même chambre que mes 2 frères et ma sœur. Ma voisine, elle, habite seule dans une très grande maison. Je crois que parfois elle doit s’ennuyer à l’intérieur de toutes ces pièces vides.

Tous les jours je surveille quatre chèvres. Je dois m’assurer qu’elles mangent bien pour qu’elles deviennent grosses. Ensuite, ma famille en obtiendra un bon prix lorsqu’on les vendra afin de devenir des brochettes ou un nyamachoma. La dame possède deux chats. Tous les jours elle les nourrit en leur donnant du riz et des petits poissons secs. Je croyais que la dame allait les manger lorsqu’ils seraient grands, mais on m’a dit que seuls les Chinois mangeaient les chats. Alors, j’ai demandé qu’est-ce qu’elle allait faire avec eux s’ils ne donnent pas de lait, ni des œufs et qu’on ne peut pas les manger. Personne ne sait ! Mais le plus curieux c’est que parfois, ma famille et moi, nous devons aller au lit le ventre vide, et que les deux chats reçoivent plus de nourriture que nous tous réunis. Lire la suite

Vous savez que vous avez quitté Kigali pour vivre à Gisenyi lorsque…

  • Le chant du coq ou le meuglement d’une vache vous réveille le matin;
  • Vous entendez le chant des pêcheurs qui s’en vont au large à partir de 17h;
  • Le réseau Internet est tellement lent qu’il serait plus rapide d’envoyer une lettre par la poste;
  • Le « fou du village » vient tous les jours sur votre chantier de construction pour chanter une chanson ou faire du Kung Fu habillé d’un wetsuit;
  • La seule chose qu’on entend la nuit est le bruit des vagues s’échouant sur la berge;
  • Le taxi-bus est bondé de gens qui se rendent au marché avec des paniers remplis de fruits ou de légumes et vous avez des poules en dessous de votre siège;
  • Vous croisez des cochons sur la route;
  • Vous allez en République Démocratique du Congo (RDC) pour acheter une boîte de lait en poudre parce qu’elle vous coûte 3 $ de moins qu’au Rwanda;
  • Il est impossible de trouver dans la « ville » une planche à couper les légumes ou des éponges pour laver la vaisselle;
  • Vous pouvez manger du poisson fraîchement pêché quotidiennement;
  • La pollution des gaz d’échappement est remplacée par la brise marine du lac Kivu;
  • Vous voyez le lac changer de couleurs suivant les heures du jour.

Vous savez que vous êtes en Afrique quand… (bis)

  • le boucher vous donne vos 500 grammes de viande hachée dans un sac en papier brun, car les sacs de plastique sont interdits depuis 2006 au Rwanda;
  • pendant la saison des pluies, vos vêtements passent deux jours sur la corde à linge et ils ne sont toujours pas secs;
  •  vous utilisez régulièrement votre lampe frontale pour laver la vaisselle, parce que les coupures de courant sont fréquentes;
  • une coquerelle (ou si vous préférez: une blatte, un cafard, un cancrelat…) vous marche sur le pied pendant que vous lavez la vaisselle (avec votre lampe frontale); Lire la suite

Haricots et empreintes digitales au Rwanda

Cette semaine, j’ai appris deux choses essentielles si je veux habiter au Rwanda : cuire des haricots et obtenir mes empreintes digitales. Le lien entre les deux? Aucun, sinon que les deux demandent beaucoup (beaucoup) de patience!

Les haricots font partie du régime alimentaire quotidien des Rwandais. Un repas n’est pas complet sans ces légumineuses. Ayant grandi dans une ville où les aliments « prêts à manger » sont abondants, pour moi les haricots poussent à l’intérieur de cannes (pour les non-Québécois: boîtes) de conserve, tout comme le lait provient d’une pinte et le poulet d’une barquette en styromousse (mousse de polystyrène). J’exagère à peine! Je ne m’étais jamais questionnée sur les étapes de préparation des aliments avant que ceux-ci n’arrivent au supermarché. Mais au Rwanda, les gens savent encore cuisiner à partir de produits frais. Alors, vous pouvez acheter votre lait  directement de la ferme. Vous pouvez plumer vous-même une poule pour votre souper et… préparer les haricots à partir des fèves sèches. C’est ce que j’ai fait, avec l’aide, bien entendu, d’une amie rwandaise.

Lire la suite