Un week-end au Burundi

Le 7 avril dernier, débutait la 18e commémoration du génocide. Pendant une semaine, les Rwandais, à travers tout le pays, ont participé à des cérémonies pour rendre hommage à ceux et celles qui ont perdu la vie lors de ces événements tragiques. Pour les rescapés, la douleur refait surface mais c’est aussi un moment pour faire la paix avec le passé. La phase de deuil se terminera le 4 juillet prochain.

Puisqu’au Rwanda, cette période de l’année est riche en émotions et que j’avais besoin de prendre quelques jours de repos, j’ai décidé d’aller faire un tour au Burundi, pays limitrophe du Rwanda. Lire la suite

Publicités

Le Parc National de l’Akagera: un safari au Rwanda

Le Parc Akagera est situé à l’est du Rwanda, à la frontière de la Tanzanie. C’est la rivière Akagera qui sépare les deux pays. À partir de Kigali, il faut compter environ deux heures de route. Le Parc Akagera a été créé en 1934. À cette époque, le parc mesurait près de 2 700 km². Suite au génocide, en 1997, le parc fût réduit afin que les réfugiés qui revenaient de la Tanzanie et de l’Ouganda obtiennent des terres cultivables. Aujourd’hui, le parc couvre une superficie de 1 100 km². Il est visité par plus de 15 000 touristes chaque année.

Le Parc National de l’Akagera est ouvert tous les jours de 6h30 à 18h. Deux entrées vous permettent d’y accéder: celle au Sud est située à Kiyonza et celle au Nord à Kirara. Le type de végétation qu’on y trouve est très différent du reste du Rwanda. Ici, les collines font place aux plaines et la savane remplace la verdure. L’intérêt de visiter cet endroit est donc d’y découvrir une faune riche et diversifiée.

Troupeau de buffles dans le Parc National de l’Akagera

Dans le Parc National de l’Akagera, on peut voir des troupeaux d’éléphants, des buffles, des girafes, des zèbres, une douzaine d’espèces d’antilopes, dont l’impala et le topi, des hippopotames, des crocodiles, et si vous êtes chanceux vous croiserez peut-être un léopard ou une hyène tachetée. Les amoureux d’ornithologie sont choyés puisqu’on peut observer plus de 500 espèces d’oiseaux dont l’aigle pêcheur, le merle métallique, le calao nasique, le vanneau du Sénégal, le bec en sabot du Nil et le gonolek des papyrus.

Lire la suite