Un weekend en Ouganda

Bien que j’habite au Rwanda depuis presque trois ans maintenant, je n’ai pas beaucoup visité les pays limitrophes. En 2011, j’ai passé quelques jours très agréables au bord du lac Tanganyika, au Burundi. Parfois, lorsque je suis à Gisenyi, je vais quelques heures à Goma (RDC), mais je suis très contente de revenir du côté rwandais car je n’aime pas particulièrement cette ville. Donc c’est avec un grand plaisir que le 22 novembre dernier j’ai quitté le Rwanda pour découvrir un petit coin de paradis, le lac Bunyonyi en Ouganda ! Plusieurs clients du INZU Lodge m’avaient déjà parlé de cet endroit où le concept d’hôtel avec tentes safaris est déjà bien développé.

Des amis qui font partie du groupe Kigali Hash House Harriers m’ont invitée à les joindre pour une randonnée spéciale dans les collines entourant le lac Bunyonyi.  Ce groupe se réunit tous les samedis après-midi pour courir ou marcher quelques kilomètres dans les différents quartiers et banlieues de Kigali. Parfois, ils se déplacent dans les principales villes du Rwanda et même à l’occasion dans les pays voisins où d’autres groupes de Hash se joignent à eux. Le parcours est déterminé par un ou des membres du groupe. Lorsque tout le monde à terminé le trajet, les participants dégustent une bière et des jeux détendent l’atmosphère. Lire la suite

Souvenirs du Rwanda: le thé des mille collines

Dans ce troisième article de la série « souvenirs du Rwanda », j’aimerais vous faire déguster ou du moins apprécier, le thé du Rwanda. Le thé est le deuxième breuvage le plus consommé au monde, après l’eau! C’est à la fin du XIXe siècle que les premiers champs de thé on fait leur apparition en Afrique. Les Anglais, pour s’assurer un approvisionnement varié, développèrent les premières cultures de thé en Afrique du Sud. Plus tard, les colons allemands expérimentèrent la culture du thé sur les pentes du Mont Cameroun (Cameroun), ainsi qu’en Tanzanie. Au cours du XXe siècle, d’autres pays africains tels que le Kenya, le Zimbabwe, le Mozambique, l’Ouganda, l’Éthiopie, le Malawi et le Rwanda, se sont convertis à la culture du thé. Aujourd’hui, le continent africain représente un acteur important dans le marché mondial du thé.

Le théier (Camellia sinensi) pousse dans les régions au climat chaud et humide, qui bénéficient de préférence de pluies régulières réparties sur toute l’année. Le Rwanda avec son sol acide et volcanique ainsi que ses conditions climatiques tempérées favorisent la culture du thé, particulièrement dans les régions des montagnes occidentales et méridionales. Les premières cultures de thé au Rwanda remontent aux années 1950, près de Cyangugu.

 Champs de thé à Nyungwe au Rwanda

Lire la suite

Le Parc National de l’Akagera: un safari au Rwanda

Le Parc Akagera est situé à l’est du Rwanda, à la frontière de la Tanzanie. C’est la rivière Akagera qui sépare les deux pays. À partir de Kigali, il faut compter environ deux heures de route. Le Parc Akagera a été créé en 1934. À cette époque, le parc mesurait près de 2 700 km². Suite au génocide, en 1997, le parc fût réduit afin que les réfugiés qui revenaient de la Tanzanie et de l’Ouganda obtiennent des terres cultivables. Aujourd’hui, le parc couvre une superficie de 1 100 km². Il est visité par plus de 15 000 touristes chaque année.

Le Parc National de l’Akagera est ouvert tous les jours de 6h30 à 18h. Deux entrées vous permettent d’y accéder: celle au Sud est située à Kiyonza et celle au Nord à Kirara. Le type de végétation qu’on y trouve est très différent du reste du Rwanda. Ici, les collines font place aux plaines et la savane remplace la verdure. L’intérêt de visiter cet endroit est donc d’y découvrir une faune riche et diversifiée.

Troupeau de buffles dans le Parc National de l’Akagera

Dans le Parc National de l’Akagera, on peut voir des troupeaux d’éléphants, des buffles, des girafes, des zèbres, une douzaine d’espèces d’antilopes, dont l’impala et le topi, des hippopotames, des crocodiles, et si vous êtes chanceux vous croiserez peut-être un léopard ou une hyène tachetée. Les amoureux d’ornithologie sont choyés puisqu’on peut observer plus de 500 espèces d’oiseaux dont l’aigle pêcheur, le merle métallique, le calao nasique, le vanneau du Sénégal, le bec en sabot du Nil et le gonolek des papyrus.

Lire la suite

Célébration du Kwita Izina: 22 bébés gorilles sont baptisés

Aujourd’hui, dans le cadre des activités entourant la journée mondiale de l’environnement, est célébrée la 7e « Kwita Izina ceremony » (qui signifie en kinyarwanda : donner un nom). Cette fête est dédiée aux nouveau- nés gorilles afin de leur trouver un nom. Mais surtout, elle permet de consolider les résultats acquis, au cours des sept dernières années, au niveau de la protection et de la préservation des gorilles de montagne du Rwanda. Depuis le dernier recensement en 2003, la population des gorilles a augmenté de 26%.

Célébrée depuis 2005, la cérémonie a lieu à Kinigi, dans le district de Musanze, dans la Province du Nord, au pied du Parc national des Volcans. Le thème de cette année est “Community development for sustained conservation”. Elle clôture une semaine d’activités bien remplie. Les 11 et 12 juin avait lieu la 3e édition du « Kwita Izina cycling challenge ». Une conférence ayant pour thème « Forest Stewardship by Communities: Contributions, Benefits and Future Prospects » s’est tenue le 15 juin dernier. Finalement, un complexe à Kinigi a été ouvert le 16 juin, permettant à la communauté de participer à des projets générateurs de revenus et le festival « Igitaramo » a été célébré le 17 juin.

Parmi les 22 bébés qui seront baptisés aujourd’hui, se trouvent des jumeaux, de sexe masculin, nés en février dernier. Au cours des 40 dernières années, le Rwanda n’a connu que cinq naissances de gorilles jumeaux. Les derniers sont nés en 2004. Mais 2011 sera exceptionnelle puisque, le 27 mai dernier, une maman gorille de montagne a donné naissance à des jumeaux, un mâle et une femelle. Ceux-ci seront baptisés l’année prochaine.

Voici des photos des 22 bébés gorilles qui seront baptisés aujourd’hui! Ne sont-ils pas trop mignons ?

Pour voir des photos des cérémonies des années antérieures, suivez ce lien. Lire la suite