Souvenirs du Rwanda: le thé des mille collines

Dans ce troisième article de la série « souvenirs du Rwanda », j’aimerais vous faire déguster ou du moins apprécier, le thé du Rwanda. Le thé est le deuxième breuvage le plus consommé au monde, après l’eau! C’est à la fin du XIXe siècle que les premiers champs de thé on fait leur apparition en Afrique. Les Anglais, pour s’assurer un approvisionnement varié, développèrent les premières cultures de thé en Afrique du Sud. Plus tard, les colons allemands expérimentèrent la culture du thé sur les pentes du Mont Cameroun (Cameroun), ainsi qu’en Tanzanie. Au cours du XXe siècle, d’autres pays africains tels que le Kenya, le Zimbabwe, le Mozambique, l’Ouganda, l’Éthiopie, le Malawi et le Rwanda, se sont convertis à la culture du thé. Aujourd’hui, le continent africain représente un acteur important dans le marché mondial du thé.

Le théier (Camellia sinensi) pousse dans les régions au climat chaud et humide, qui bénéficient de préférence de pluies régulières réparties sur toute l’année. Le Rwanda avec son sol acide et volcanique ainsi que ses conditions climatiques tempérées favorisent la culture du thé, particulièrement dans les régions des montagnes occidentales et méridionales. Les premières cultures de thé au Rwanda remontent aux années 1950, près de Cyangugu.

 Champs de thé à Nyungwe au Rwanda

Lire la suite

Publicités

Le Parc National de Nyungwe: le poumon du Rwanda

Le Parc National de Nyungwe est situé au sud-ouest du pays, sur la route entre les villes de Butare et de Cyangugu. À partir de Butare, compter au moins 1h30 avant d’arriver à l’entrée principale du parc, Uwinka. De Kigali, vous devez compter entre quatre et cinq heures. La route en lacet était, en juillet 2011, très endommagée. Mais, au même moment certains tronçons étaient en réparation.

La forêt de Nyungwe a été déclarée, en 1903, réserve naturelle, par les Allemands et ensuite par les Belges. Entre 1958 et 1973, la forêt sera réduite de près de 150 km², conséquence des feux de forêt, de la chasse, de l’agriculture et de la coupe de bois massive. En 1974, les derniers buffles sont tués par des chasseurs. C’est en 1987 que les premiers sentiers sont ouverts aux randonneurs. Pendant le génocide de 1994, le parc et ses installations touristiques furent détruits. En 1999, les derniers éléphants ont été tués par des braconniers. En 2005, le gouvernement du Rwanda a déclaré la forêt de Nyungwe Parc National, protégeant ainsi tout son écosystème.

Lire la suite