Le Parc National de l’Akagera: un safari au Rwanda

Le Parc Akagera est situé à l’est du Rwanda, à la frontière de la Tanzanie. C’est la rivière Akagera qui sépare les deux pays. À partir de Kigali, il faut compter environ deux heures de route. Le Parc Akagera a été créé en 1934. À cette époque, le parc mesurait près de 2 700 km². Suite au génocide, en 1997, le parc fût réduit afin que les réfugiés qui revenaient de la Tanzanie et de l’Ouganda obtiennent des terres cultivables. Aujourd’hui, le parc couvre une superficie de 1 100 km². Il est visité par plus de 15 000 touristes chaque année.

Le Parc National de l’Akagera est ouvert tous les jours de 6h30 à 18h. Deux entrées vous permettent d’y accéder: celle au Sud est située à Kiyonza et celle au Nord à Kirara. Le type de végétation qu’on y trouve est très différent du reste du Rwanda. Ici, les collines font place aux plaines et la savane remplace la verdure. L’intérêt de visiter cet endroit est donc d’y découvrir une faune riche et diversifiée.

Troupeau de buffles dans le Parc National de l’Akagera

Dans le Parc National de l’Akagera, on peut voir des troupeaux d’éléphants, des buffles, des girafes, des zèbres, une douzaine d’espèces d’antilopes, dont l’impala et le topi, des hippopotames, des crocodiles, et si vous êtes chanceux vous croiserez peut-être un léopard ou une hyène tachetée. Les amoureux d’ornithologie sont choyés puisqu’on peut observer plus de 500 espèces d’oiseaux dont l’aigle pêcheur, le merle métallique, le calao nasique, le vanneau du Sénégal, le bec en sabot du Nil et le gonolek des papyrus.

Lire la suite

Publicités

Le Parc National de Nyungwe: le poumon du Rwanda

Le Parc National de Nyungwe est situé au sud-ouest du pays, sur la route entre les villes de Butare et de Cyangugu. À partir de Butare, compter au moins 1h30 avant d’arriver à l’entrée principale du parc, Uwinka. De Kigali, vous devez compter entre quatre et cinq heures. La route en lacet était, en juillet 2011, très endommagée. Mais, au même moment certains tronçons étaient en réparation.

La forêt de Nyungwe a été déclarée, en 1903, réserve naturelle, par les Allemands et ensuite par les Belges. Entre 1958 et 1973, la forêt sera réduite de près de 150 km², conséquence des feux de forêt, de la chasse, de l’agriculture et de la coupe de bois massive. En 1974, les derniers buffles sont tués par des chasseurs. C’est en 1987 que les premiers sentiers sont ouverts aux randonneurs. Pendant le génocide de 1994, le parc et ses installations touristiques furent détruits. En 1999, les derniers éléphants ont été tués par des braconniers. En 2005, le gouvernement du Rwanda a déclaré la forêt de Nyungwe Parc National, protégeant ainsi tout son écosystème.

Lire la suite